Les fêtes du XIIme centenaire de saint Hubert
du 29 mai au 7 juin 1927
Erection en Basilique de l'Antique Eglise Abbatiale

Le programme

Dans le Patriote Illustré n° 22 du 29 mai 1927 on peut lire : " ... Rome délègue aux fêtes du XIIe centenaire un cardinal légat, S. Em le cardinal Sincero. Les solennités commenceront le 30 mai et dureront neuf jours. Chacun des jours de cette illustre neuvaine aura son caractère religieux particulier : la journée de la France entre autres nous amènera d'éminentes personnalités et de nombreux évêques français. Il y aura une journée bénédictine où les offices auront lieu suivant les règles monastiques anciennes, comme aux premiers temps de la célèbre abbaye. Il y aura une journée liégeoise, présidée par Mgr Rutten, successeur de Saint-Hubert sur le siège épiscopal de Liège, une journée luxembourgeoise, etc., etc. Le pape Pie XI a décidé d'envoyer à Saint-Hubert le cardinal légat Sincero, accompagné de Mgr Parisio, maître des cérémonies de Rome, avec une suite imposante de prélats et de dignitaires de l'Eglise. C'est là un évènement religieux pour ainsi dire unique dans notre pays. Chaque jour de la neuvaine, il y aura à Saint-Hubert, un office pontifical, soit par le légat du Pape, en grande cérémonie, soit par le nonce, l'archevêque et les évêques de Belgique ; d'ores et déjà, on est assuré de la présence de vingt prélats. "


Les images

Le Patriote Illustré N° 24 du 12 juin agrémente de quelques photographies le texte suivant : "Au programme des solennités destinées à célébrer le douzième centenaire de saint Hubert, les organisateurs avaient mêlé des spectacles profanes. Le cortège de la chasse avec ses chars ornés de verdure et de genêts en fut sans contredit le plus pittoresque et le plus magnifique. Les équipages de chasse, les meutes de chiens, les équipages de fauconnerie, les fanfares de cor : tous ces groupes contribuaient à l'apothéose du légendaire patron des chasseurs. Un char portait un cerf de bronze, grandeur naturelle, qu'edcortait une aristocratique cavalcade. Puis, comme autant de personnages qui auraient apporté à saint Hubert l'hommage des siècles passés, on a vu défiler, à cheval, des rois et des princes et saint Hubert lui-même, personnifié par le baron Thierry d'Huart, qui portait pour la circonstance une reconstitution du costume épiscopal à l'époque mérovingiennne. Au passage des ces groupes, des visions évocatrices surgissaient devant les yeux ; enchantement de la forêt, splendeurs des belles époques de notre histoire, épiques chevauchées des seigneurs courant le cert ou forçant le sanglier. Et saint Hubert faisait sur l'Ardenne qu'il aime le geste paternel de la bénédiction, sanctifiant les âmes, mais étendant sa bonté aux bêtes après les gens. Et c'est ce geste traditionnel que répètent nos pasteurs en bénissant les chiens."

Voir les images

Bibliographie

Ces festivités, et plus particulièrement le cortège du 5 juin, firent l'objet d'un livre d'une vingtaine de pages, préfacé par le Baron Henry T'Kint de Roodenbeke et écrit par le Vicomte Robert le Hardy de Beaulieu.

Dans ce livre, on retrouve un compte rendu très détaillé du cortège, avec description de tous les groupes. On y trouve également onze planches photo ainsi qu'un compte rendu de la Presse ayant assistée aux festivités. Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer ici, une des toutes dernières phrases du livre.

" Un rayon de soleil s'empare de cette vision à la Rembrandt et, pendant que Larosée, la cape à la main, entonne sa fanfare, saint Hubert met pied à terre et gravissant légèrement les marches, se retourne un instant avant de nous quitter pour nous dire toute sa joie de s'être ainsi retrouvé dans sa chère Ardenne au milieu de ses amis auxquels il souhaite de marcher de succès en succès et promet de revenir dans un siècle.

Plus que dix ans à attendre !!!


La Chasse aux Fêtes du XIIme Centenaire de saint Hubert.



Durant ces festivités eut lieu une grande exposition : "La Chasse aux Fêtes du XIIme Centenaire de saint Hubert ".

A cette occasion fut édité un superbe catalogue de 153 pages richement illustré et commenté.

Voiçi quelques images tirées de ce catalogue.

Mémorial illustré de l'Exposition des Souvenirs.

Auteur : Comte J. de Borchgrave d'Altena - Editeur : Comité du folklore ardennais à Saint-Hubert. - Imprimerie Charles Peeters - Léau

Dans l'avertissement, l'auteur écrit : " ... De son côté, le comité de recherches " Le Folklore Ardennais ", sous la présidence de M. Hemmer, voulut aussi s'accocier à l'unanime homme rendu au grand évêque protecteur de la cité. Grâce à la grande activité des membres de ce comité, au concours de MM. Delvaux de Fenffe et Marinus, et à la générosité des prêteurs, les amis de saint Hubert dans l'Histoire et la Légende trouvèrent réunis, durant trois semaines, en deux salles du somptueux palais des abbés, une foule d'intéressants documents."

C'est donc là l'objet de ce catalogue destiné à " l'élite " et publié en 1928

Bibliographie en rapport
Saint Hubert Patron des Chasseurs

Ce livre de L.Huyghebaert - Edition Veritas à Anvers - est sorti de presse début mai 1927.

Dans la préface écrite par Albert Houtart, ce dernier écrit :" Les préparatifs des fêtes de saint Hubert ont été faits si discrètement que le public les connut il y a trois mois à peine. Historiographe très averti des races canines belges, M. Louis Huyghebarert, ne pouvait rester indifférent à l'approche d'un tel jubilé et forma dès l'instant le projet de magnifier " SAINT HUBERT, PATRON DES CHASSEURS ". Il a réalisé ce tour de force de réunir et d'éditer en quelques semaines les notes qu'on va lire. "

Bibliographie en rapport
SAINT HUBERT-EN-ARDENNE
Manuel du pèlerin et du visiteur au sanctuaire de Saint Hubert-en-Ardenne

Imprimerie . Duculot - Gembloux - 1926
Dans l'avant-propos, on lit : " Le 30 mai 1927, la paroisse et la ville de Saint-Hubert vont célérer le XIIe centenaire de la mort du saint Apôtre de l'Ardenne. Sa Grandeur Monseigneur l'évêque de Namur se propose de donner à cet anniversaire tout l'éclat qu'il comporte, vu la popularité dont jouit le saint Evêque, non seulement en Belgique, mais aussi en France, en Allemagne et dans le monde entier, peut-on dire ! Pour aider à faire mieux connaître l'antique pèlerinage dont la vieille et majestueuse église abbatiale de Saint-Hubert est le but depuis de longs siècles, nous avons jugé bon d'éditer un " Manuel du pèlerin et du visiteur au Sanctuaire de Saint-Hubert-en-Ardenne. "

Cet ouvrage rapidement épuisé fera l'objet d'une réédition en 1934 augmentée, entre autres, d'une relation des fêtes du XIIe centenaire de la mort de Saint-Hubert.

Menu Hôtel du Chemin de Fer

Pas de chiffres d'affluence dans les comptes rendus de la presse de l'époque mais on peut lire (1) :

  • lundi 30 : une véritable marée humaine
  • mardi 31 : 10.000 pèlerins luxembourgeois
  • mercredi 1 juin : des pèlerins liégeois en très grand nombre
  • jeudi 2 juin : 3.000 pèlerins français
  • vendredi 3 juin : 6 à 7.000 étudiants
  • samedi 4 juin : ... réunion de ce que la Belgique compte de plus huppé au point de vue cynégétique, des comtes, des barons, des ministres, d'anciens ministres ...

(1) Manuel du pèlerin et du visiteur au sanctuaire de Saint Hubert-en-Ardenne - 2e édition de 1934

Tous ces visiteurs, il a bien fallu les loger et les nourrir.
On imagine l'impact sur les hôtels et les restaurants. Et ces derniers faisaient certainement bien les choses comme en témoigne ce superbe menu de l'Hôtel du Chemin de Fer daté du 4 juin 1927.

Philatélie


Oblitération spéciale pendant la période des Fêtes du XIIe centenaire de saint Hubert.

Emission également d'un timbre ( vignette ? )

Carte postale oblitérée le 6 juin 1937